Evénements

  • Assemblée générale du 28 Juin 2018

    Assemblée générale statutaire de la CCSF

    Lire la suite...

  • Conférence du 22 novembre à Lyon

    « Stratégie d'entreprise : l'innovation participative »

    Lire la suite...

Actualités France Suisse

Les firmes technologiques s’implantent en Suisse

En un an, 50 entreprises étrangères se sont installées entre Genève et Berne…

…Pendant qu’une majorité de Suisses s’inquiète de l’immigration étrangère, les promotions économiques continuent à attirer des firmes. En un an, le GGBa (Greater Geneva Berne area), qui regroupe les offices de promotion de six cantons de Suisse occidentale, dont le canton de Vaud, a accompagné l’arrivée de 50 entreprises étrangères. Une activité qui réjouit le conseiller d’Etat valaisan Jean-Michel Cina, président du GGBa depuis le 1er janvier dernier. Qui ajoute un simple bémol suite à la votation du 9 février, estimant que « les incertitudes juridiques représentent un poison pour les entreprises qui cherchent à s’implanter ».

Selon son directeur, Philippe D. Monnier, « plus de 300 emplois en un an, et plus de 800 en trois ans » vont découler de ces installations. A l’exemple de HighPoint Solutions, fraîchement installée à Genève. Cette société de services dans le domaine des sciences de la vie, résume son patron, le New-Yorkais Arnab Sikder, a choisi cette région pour deux raisons principales : « la concentration de sociétés pharmaceutiques ou liées aux sciences de la vie entre Genève et Neuchâtel, dont certaines sont déjà nos clientes, et la situation centrale de la Suisse, avec de bonnes dessertes au départ de l’aéroport de Genève ». Et la fiscalité ? « Ce facteur était neutre pour nous, en comparaison avec d’autres pays », dit ce manager qui pense créer entre 8 à 10 emplois d’ici à la fin de l’année.

Autre exemple : RTI-Research SA, fraîchement installée à Y-Parc. « Cette société, résume Sandy Wetzel, directeur d’Y-Parc, est arrivée pour acquérir de la technologie. Cette année, elle devrait créer sur notre site entre 5 et 10 emplois ».

RTI-Research, représentée par le Russe Vitaly Arkhangelskiy, est une filiale du groupe russe RTI lui-même dominé par Sistema, une holding active dans des domaines très divers, allant des médias au tourisme (le fameux Intourist qui chaperonnait les voyageurs occidentaux avant l’éclatement de l’ancienne URSS) en passant par la finance, l’agriculture, le commerce de jouets et l’industrie. RTI est axé sur la technologie, la micro-électronique, l’industrie spatiale et les systèmes de défense. Si ces implantations, comme la quarantaine d’autres décrochées en 2013, ne va pas déboucher sur la création de centaines d’emplois, le directeur du GGBa précise ne pas « chercher à maximiser ce chiffre mais à maximiser la qualité des entreprises implantées ». Et il résume ce qu’il entend par « implantation de qualité » : attirer des firmes avec un fort potentiel d’emplois qualifiés, « surtout à long-terme », renforçant les pôles prioritaires et payant leur part d’impôt. Selon Philippe D. Monnier, ces sociétés doivent aussi « bien s’intégrer dans le tissu local », en collaborant par exemple avec des instituts académiques, et en faisant travailler les fournisseurs locaux. Depuis la création du GGBa, il y a quatre ans, le nombre d’entreprises attirées par les régions couvertes par ces promotions économiques est sensiblement le même.

Auteur : Tribune de Genève

Date de publication : 14/02/2014

Partager...

Submit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Nos partenaires

Novartis


Rolex


Crédit Suisse


Swiss Re