Evénements

  • Conférence Lamine Brahimi sur digitalisation

    INVITATION *La Chambre de Commerce Suisse en Francea le plaisir de vous convier à une conférence sur le thème : Digitalisation : quels impacts...

    Lire la suite...

  • Assemblée générale du 28 Juin 2018

    Assemblée générale statutaire de la CCSF

    Lire la suite...

Actualités France Suisse

Vers une baisse des prix de l'immobilier suisse ?

Selon Credit Suisse, le marché immobilier a atteint un seuil en Suisse. La banque estime cependant qu'il est « trop tôt pour sonner la fin de l'alerte »…

… Les signes suggérant que le marché de l'immobilier suisse a atteint un plafond se multiplient, selon une étude de Credit Suisse, qui relève cependant qu'il est encore trop tôt pour lever l'alerte. Les prix de l'immobilier dans le petit pays alpin ont flambé ces dernières années au point que le Conseil fédéral a imposé aux banques une surcharge au niveau de leur fonds propres afin de freiner l'essor des crédits hypothécaires. « Certes, les prix continuent d'augmenter dans quelques segments, mais la dynamique est enrayée », estiment les économistes de Credit Suisse.

Dans l'immobilier de bureau, l'offre apparaît de plus en plus excédentaire, ce qui devrait se traduire, selon eux, par des baisses des loyers et des corrections de prix des biens immobiliers cette année.

La situation est cependant plus complexe au niveau de l'immobilier résidentiel. Les prix élevés des logements agissent de plus en plus comme un frein à la hausse tandis que les mesures adoptées par le gouvernement constituent un obstacle supplémentaire. Le Conseil fédéral, qui avait déjà imposé aux banques une surcharge au niveau de leur fonds propres afin de renchérir les coûts du crédit immobilier, a récemment relevé encore un peu plus ses exigences. A compter du 30 juin 2014, cette surcharge au niveau des fonds propres passera à 2%, contre 1% jusqu'à présent.

La demande dans l'immobilier devrait toutefois rester robuste cette année, selon les économistes de Credit Suisse qui mettent en avant un déséquilibre entre l'offre et les logements recherchés. Alors que la demande se concentre dans les centres urbains, l'offre d'espaces habitables à la campagne croît de manière disproportionnée, la hausse des prix repoussant toujours plus les limites de la périphérie. Or, avec le vote sur la limitation de l'immigration, adopté en février avec un large soutien des campagnes, le risque que les logements à la périphérie soient vacants a pris de l'ampleur, met en garde cette étude.

Dans ce contexte, l'hypothèse d'un atterrissage en douceur semble incertaine, selon les économistes de Credit Suisse. « Des chocs conjoncturels inattendus, des mesures de régulation extrêmes ou d'éventuelles hausses brusques de taux présentent toujours le risque d'importantes chutes de prix », ajoutent-ils.

Auteur : BILAN

Date de publication : 05/03/2014

Partager...

Submit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Nos partenaires

Novartis


Rolex


Crédit Suisse


Swiss Re