Evénements

  • Assemblée générale du 28 Juin 2018

    Assemblée générale statutaire de la CCSF

    Lire la suite...

  • Conférence du 22 novembre à Lyon

    « Stratégie d'entreprise : l'innovation participative »

    Lire la suite...

Actualités France Suisse

Les ménages suisses restent légèrement optimistes

Après une amélioration sensible en janvier dernier, la progression du climat de consommation en Suisse s’est stabilisée en avril 2013 : situé à -5 points (contre -6 en janvier), l’indice est resté pratiquement inchangé à un niveau légèrement au-dessus de sa moyenne historique. Ce niveau reflète un optimisme prudent des ménages depuis janvier dernier. En avril, ce sont essentiellement la sécurité de l’emploi et l’évolution future du taux de chômage qui ont été jugées de manière moins négative qu’en janvier dernier…

 

… Sur les quatre sous-indices entrant dans le calcul de l’indice du climat de consommation, deux sont restés pratiquement inchangés entre janvier et avril. Les attentes des ménages relatives à l’évolution future de la situation économique ont affiché pratiquement le même niveau qu’en janvier (+3 points contre -0 point en janvier). Cet indicateur reste ainsi nettement au-dessus de sa valeur moyenne historique de -10 points. Aucun changement significatif n’a été enregistré au chapitre de l’évolution future de la situation financière personnelle (+2 points en avril, contre +4 en janvier). Par contre, la possibilité d’épargner au cours des mois à venir a été jugée de manière moins positive en avril qu’en janvier (+23 points en avril, contre +34 en janvier). En revanche, les ménages se sont montrés nettement plus optimistes au sujet de l’évolution future du chômage (+47 points en avril, contre +62 en janvier).

Les autres sous-indices de l’enquête, qui ne sont pas intégrés dans le calcul de l’indice général, présentent également un tableau plutôt contrasté. L’opinion des ménages sur la situation économique générale au cours des douze derniers mois est restée pratiquement la même entre avril et janvier (-7 points en avril, -10 points en janvier). Les ménages étaient légèrement moins satisfaits en avril de l’évolution de leur situation financière au cours des douze derniers mois (-10 points en avril, contre -1 en janvier). En revanche, la sécurité de l’emploi, bien que toujours en dessous de sa moyenne historique de -55 points, a enregistré une amélioration notable : de -74 points en janvier, elle est remontée à -65 points en avril. La possibilité d’épargner dans la situation économique actuelle a été évaluée en avril de manière un peu moins positive qu’en janvier (+41 points en avril, contre +50 en janvier), alors que l’appréciation de l’opportunité de faire des acquisitions importantes est restée pratiquement inchangée (+5 points en avril, contre +9 en janvier).

L’opinion des ménages concernant l’inflation n’a guère beaucoup changé entre janvier et avril derniers. Les ménages ont revu légèrement à la hausse leur appréciation de l’évolution des prix au cours des douze derniers mois (+32 points en avril, contre +25 en janvier). Les anticipations d’inflation – appréciation de l’évolution des prix au cours des douze prochains mois - n’ont par contre pas changé de manière significative (+34 points en avril, +36 en janvier). Depuis janvier 2009, ces deux sous-indices se situent nettement en dessous de leur valeur moyenne historique. 

En janvier, avril, juillet et octobre de chaque année, environ 1200 ménages choisis au hasard sont interrogés sur mandat du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) quant à leur évaluation personnelle de la situation économique, de leur situation financière, de l’évolution des prix, de la sécurité de l’emploi, etc. L’enquête est réalisée par l’institut d’étude de marché DemoScope.

Depuis la publication des résultats de l’enquête d’octobre 2009, deux questions ont été ajoutées au questionnaire, l’une portant sur les attentes relatives à l’évolution du chômage et l’autre sur les possibilités d’épargne dans le futur. Ces deux nouvelles questions permettent de calculer un nouvel indice officiel du climat de consommation, compatible avec celui de l’UE. Les trois nouvelles séries trimestrielles démarrent en avril 2007. A partir de la publication du 7 mai 2013, le SECO ne communiquera plus que les résultats d’enquête du nouvel indice du climat de consommation, compatible avec celui de l’UE.

 

Auteur : Secrétariat d'Etat à l'économie

Date de publication : 07/05/2013

 

 

 

 

 

 

Partager...

Submit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Nos partenaires

Novartis


Rolex


Crédit Suisse


Swiss Re