Evénements

  • Conférence Lamine Brahimi sur digitalisation

    INVITATION *La Chambre de Commerce Suisse en Francea le plaisir de vous convier à une conférence sur le thème : Digitalisation : quels impacts...

    Lire la suite...

  • Assemblée générale du 28 Juin 2018

    Assemblée générale statutaire de la CCSF

    Lire la suite...

Actualités France Suisse

Les Suisses parlent de mieux en mieux anglais

En comparaison internationale, les Néerlandais sont les champions. Les Helvètes sont 14e contre 19e en 2015. Tel est le résultat d'une étude réalisée par l'institut d'enseignement linguistique Education First (EF)…

… Les Suisses figurent au 14e rang sur 72 pays. Ils s'améliorent de cinq positions par rapport au relevé de l'an dernier. Les dix premiers rangs sont presque exclusivement occupés par des pays européens, à l'exception de Singapour (6e). Les Néerlandais se placent en tête, suivi des Danois. Premiers l'an dernier, les Suédois se trouvent à la 3e place.

Avec son 14e rang, la Suisse figure derrière les Philippines et devant le Portugal. L'an dernier, elle était en 19e position. Elle reste derrière ses voisines germanophones l'Autriche (8e) et l'Allemagne (9e), mais se place nettement devant l'Italie (28e) et la France (29e). A noter toutefois que les français ont le plus fortement progressé de tous les pays, puisqu'ils étaient 37e en 2015.

Alémaniques meilleurs

La Suisse alémanique se débrouille généralement mieux que la Suisse romande et le Tessin. La région de Zurich caracole en tête, suivie de la région du Nord-Ouest, de la Suisse orientale et de la Suisse centrale.

Au niveau des grandes villes, les Zurichois sont à nouveau devant et ont les meilleures connaissances d'anglais. Suivent Winterthour, Genève et Berne. Lausanne fait cette année encore figure de lanterne rouge, note l'étude. Celle-ci relève aussi une nette différence entre les villes et la campagne, où l'anglais est moins implanté.

Femmes meilleures

Dans tous les pays, les femmes parlent en règle générale mieux l'anglais que les hommes. La différence est d'autant plus marquée dans les pays d'Europe de l'Est et au Moyen-Orient, précise l'étude. L'écart se gomme dans les pays dont les résultats sont très bons, comme en Scandinavie, où femmes et hommes sont égaux en la matière.

EF a établi son sixième classement du genre en mesurant les connaissances d'anglais de 950'000 adultes dans 72 pays. Les calculs ont pris en compte l'aisance en grammaire, vocabulaire, expression et compréhension orales.

Auteur : Tribune de Genève

Date de publication : 15/11/2016

Partager...

Submit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Nos partenaires

Novartis


Rolex


Crédit Suisse


Swiss Re